En fait, les propos que j’ai tenus dans les premiers articles [Ébola, Ébola (suite)] se vérifient.

Ébola

Maintenant nous avons dépassé les 3 300 morts, mais surtout, le plus inquiétant, c’est que se vérifie l’élément essentiel, l’exportation du virus.

Malgré toutes les dispositions prises par les USA à l’égard des personnes qui rentrent dans le pays (analyse thermiques pour détecter la fièvre dans les ports et aéroports, contrôle de l’état des entrants, analyse des trajets pour cerner ceux qui ont fréquenté des zones à risque, …), bref, bien plus qu’en France où, même les djihadistes, rentrent tranquillement alors que le Ministère de l’Intérieur annonce qu’ils ont été arrêtés !

Mais voici qu’un cas d’Ébola s’est déclaré aux USA et il semble à Hawai. C’est-à-dire que tous les systèmes mis en place pour empêcher justement ce cas, n’ont pas fonctionné correctement.

Toujours le même problème, la période d’incubation qui va jusqu’à 21 jours et pendant laquelle, la personne ne présente pas de symptômes.

Et, le nombre de membres du personnel médical qui sont rapatriés en urgence en Europe ou USA parce qu’ils ont été contaminés alors que l’on ne cesse de nous dire que le mode de transmission ne peut s’effectuer que par contact avec des fluides corporels est bien plus inquiétant. En effet, s’il y a des personnes qui sont informées, formées et équipés, justement pour ne pas être contaminé, ce sont bien eux !

Il suffit de voir la photo ci-dessus ou la TV et les équipement dont ils sont affublés, y compris lorsque les corps sont rapatriés (dans une civière hermétiquement close et des tenues du personnel manutentionnaire qui porte des scaphandres dignes des films de science fiction alors qu’ils ne peuvent rentrer en contact avec le malade qui est déjà confiné).

Alors, je suis contre les théories du complot mais, manifestement, il y a des choses qui ne peuvent fonctionner, tant l’écart entre la réalité que tout les monde peut constater et les discours officiels de type “La France est armée“ est effarent. Nous sommes moins bien équipés aux frontières, et l’isolation de l’Europe par rapport aux USA est sans comparaison puisque c’est une véritable passoire (d’ailleurs le Libérien avait transité par Bruxelles).

Après avoir seriné pendant des semaines qu’il n’y avait aucun risque à desservir les pays concernés, l’État a fini par dire à Air France qu’il ne fallait plus y aller.

Ebola
Avec l’aimable autorisation de M. Ménégol => www.ledessindelasemaine.fr

Toujours plus fort que les autres, l’État Français a fait marche arrière alors que, l’extension de l’épidémie était bien connue et déjà annoncée et qu’aucun élément nouveau quant au virus ou sa propagation n’avait évolué !

Alors, dans ces conditions, quelle confiance pouvons encore avoir dans notre État qui, sur des problèmes de sécurité aussi fondamentaux (mais ce n’est malheureusement pas le seul) n’hésite pas à mentir ?

Et quant les citoyens perdent confiance en leur État, c’est un signe de déchéance qui nous concerne tous, car le rôle essentiel d’un État, c’est d’assurer la protection de ses citoyens.

 LES PERSPECTIVES :

• Un premier malade ébola diagnostiqué aux USA.
• Ce malade a transité par Bruxelles en venant du Libéria !
• L’hôpital US. où il s’était présenté la première fois n’a pas diagnostiqué ébola !
• Des enfants Américains ont été en contact avec le malade quant il était contagieux et ± 80 personnes sont sous surveillance !
• La transmission de la maladie par le sperme peut s’effectuer jusqu’à 3 mois après la fin des symptômes !
• Quid des émigrés clandestins qui seraient infectés, car la traçabilité ne sera absolument pas assurée, contrairement à ce qui peut éventuellement se produire dans le cas d’une entrée régulière où l’on peut retracer le parcours, les dates, et la majorité des personnes en contact.
• Et, le rassemblement de la Mecque avec le risque de pandémie associé ?

Mais il y a aussi les bonnes nouvelles :

  • Il semble que le Nigéria et le Sénégal soient en passe de gagner la bataille (1 cas déclaré dans chaque pays).
  • Il semble qu’un des traitements expérimentaux fonctionnent correctement, même s’il n’y a pas de traitement homologué à ce jour et que l’efficacité n’est pas encore démontrée.

Enfin, à ce jour, nous ne sommes pas encore dans un cas de pandémie.

Et depuis :

+ => http://www.lepoint.fr/sante/ebola-se-propage-au-liberia-02-10-2014-1868783_40.php

+ => http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203832788384-le-risque-quebola-atteigne-la-france-est-eleve-1050056.php