Finalement, il va bien falloir que l’on tranche quant à la position que la France va adopter vis-à-vis du califat islamique.

Ce califat provient du groupe islamique (EEIL, armé notamment par l’occident) qui voulait renverser Bachar !

Il est implanté en Syrie (de moins en moins) et déborde maintenant sur l’Irak, et s’étendra probablement sur la Jordanie et …

Donc, il va bien falloir choisir si on fait ce qu’il faut pour les éradiquer ou si on les laisse prospérer avec les barbaries qui les accompagnent.

L’Amérique, par ses frappes en Irak, les contient un peu, mais “l’État islamique“ n’est pas à genou et les zones qu’il a encore sous sa coupe sont immenses et ses approvisionnements (financiers et logistiques) bien structurés et permanents.

Pire, je ne vois pas comment nous allons faire pour les réduire au silence si l’on ne fait pas une alliance avec les pays de la région et notamment les pays dont le territoire est déjà pour partie occupé.

Donc, l’Irak et la Syrie sont tout aussi concernés, et armer les islamistes, qui sont contre Bachar, en pensant qu’ils chasseront Bachar et le califat, est une utopie digne d’un président normal, mais pas d’un vrai stratège.

Rappelons que Bachar laissait les communautés chrétiennes en paix et que les islamistes qui le combattent sont tout aussi agressifs à l’égard des communautés chrétiennes Syriennes (qui soutiennent Bachar) que le califat l’est avec les chrétiens d’Irak.

Toutes les interventions que nous avons faites au Moyen Orient ne sont finalement que des échecs. Nous avons voulu chasser des dictateurs certes, mais nous avons semé l’anarchie, la révolte et le chaos avec d’autres systèmes de dictature encore plus barbares et radicaux.

Nous n’avons plus la possibilité de choisir et de se dire que les amis de nos amis méritent d’être soutenus, mais maintenant, nous allons bien être obligé de composer avec les ennemis de nos ennemis qui, par ailleurs, ne sont pas vraiment nos amis.

Dans cette partie du monde le chaos est amorcé et ne semble pas prêt de s’arrêter.

Mais réfléchissons un peu :

Nous (l’Occident) sommes intervenus au moyen orient : en Irak => Le chaos est là et s’étend de plus en plus aux pays limitrophes, en Afrique du Nord (Libye, Tunisie) le chaos est aussi là, même s’il est plus discret en Tunisie, en Afrique central : le chaos commençait à s’installer, les troupes Françaises y sont depuis un an et demi et dès qu’elles partiront le chaos reviendra et, idem, les pays limitrophes commencent à être touchés. Je me pose vraiment la question de savoir si nos interventions sont réellement justifiées et surtout productives d’un meilleur ordre sociétal (ne parlons même pas d’économie, les guerres n’apportent que destruction) pour les pays sur lesquels nous intervenons.

Mais bientôt, le pire, c’est que ce sera sur nos propres territoires que les islamistes opèreront (actuellement ils partent en Syrie ou autre, mais bientôt ?) et, vu l’état de notre société et l’environnent juridique qui caractérise les pays occidentaux, ils n’auront pas de mal à s’installer et se développer chez-nous http://www.bloc-identitaire.com/actualite/3171/27-jeunes-francais-favorables-etat-islamique-peut-on-vraiment-vivre-ensemblehttps://rebeyrolp.wordpress.com/2014/08/22/explosion-de-la-delinquance-en-france/.

Alors, que ce soit au Moyen Orient, en Afrique ou chez nous, il faut clarifier notre position et nous donner les moyens d’agir.

Pour l’instant, je ne pense pas que nous soyons réellement armés pour ça, et je ne parle même pas de nos faiblesses intérieures.

À quand un califat en France ? Car nous ne sommes pas prêts à les repousser. En aurions nous même la volonté (ce qui n’est pas acquis) ?

Mais quel avenir prépare t-on pour nos enfants ?

Patrick.