Il parait que c’est à ça qu’on les reconnaît !

Il exige un cessez le feu immédiat à Gaza !

Les autres sont des rigollots, ils condamnent, ils demandent, lui il exige (normal) !

C’est vrai qu’il voulait “châtier“ « Bachar » !

Je l’ai aussi entendu dire que sa priorité c’était la jeunesse et que le chômage diminuerait fin 2013, que la France ne versait pas de rançon aux terroristes, que la reprise est là depuis plus d’un an, le choc de simplification, l’arrêt de la hausse des impôts, les 3% qui ne seront pas respecté (pourtant, ce n’était pas pour satisfaire Bruxelles, mais « pour l’avenir de notre jeunesse« ),…

Bref, le comble de la menterie et de l’inefficacité.

Mais, c’est une pratique de groupe !

Rappelez-vous celle qui a convoqué une conférence de presse pour exhiber des documents qui disait le contraire de ce qu’elle affirmait, le “Messieurs les députés, je n’ai pas, je n’ai jamais eu,…“, celui que devait sauver la sidérurgie en France et qui sort une loi sur l’économie, comme si l’économie fonctionnait avec des lois[1], …

Déjà qu’en France, où il est sensé disposer de plus d’efficacité, l’interdiction de manifestation avec la mise en branle de tout les système politico médiatique (M. Valls, préfet, tribunal administratif et même le Conseil d’État), pour des manifestations qui ont eu lieu avec les débordements prévus. Léonarda qui revient et sa mère qui prévoit d’accoucher à l’hôpital de Besançon, …

Reculades
Avec l’aimable autorisation de M. Ménégol => 
www.ledessindelasemaine.fr

Les palinodies qui s’en suivent sont tout aussi guignolesques, quant ce n’est pas la disparition du ministre qui ne commentent même plus les hausses du chômage.

Je ne sais pas si tout le monde réalise bien ce que cela veut dire, mais notre état est en pleine déliquescence (voire décadence) et n’a plus aucune crédibilité, que ce soit en matière de sécurité publique, d’économie, quant à la politique internationale, je n’en parle même pas !

Je suis maintenant à saturation et devant autant de nullité, je ne prends même plus la peine d’écouter les discours de politique et les échos dans la presse me confortent dans ce choix, j’ai finalement l’impression d’avoir gagné du temps.

Cela me fait penser à la chanson de Dalida “Paroles, paroles, paroles, …“.

Bref, je suis écœuré, fatigué, dégouté par ces gouvernements.

Patrick.

 

[1] Si c’était le cas, Staline, Castro et consort l’auraient su !