À coté de la piscine, un Libournais, pompier volontaire, s’est fait poignarder à coup de tournevis alors qu’il était venu aider un ami ayant eu un accrochage.

Il y a 15 jours, c’est un policier municipal qui se faisait agresser et il y à ± 3 semaines, c’est un homme qui s’interposait pour protéger une femme qui a été blessé au couteau !

Hier, c’était à la télé que je voyais lors d’un reportage un gendarme qui craquait et était en pleurs suite à la pression consécutive à l’élévation de la violence et les insultes.

Il y a 3 mois, c’était le Gal. Soubelet qui, devant la commission parlementaire contre l’insécurité, disait « la violence est croissante et il n’y a plus de respect des forces de l’ordre ».

Et, dans certaines villes et/ou quartiers, ce sont les forces de l’ordre qui n’osent même plus y pénétrer, voire qui se font tirer dessus à l’arme de guerre lorsqu’elles le font !

La réalité est là, notre société est en train de basculer dans une société de violence.

La justice est de plus en plus laxiste, et, lorsque les peines de prison[1] sont prononcées, un nombre considérable de condamnés ne purge même pas leur peine[2].

La question va bientôt devenir comment nous protéger ?

On s’enfonce, on s’enfonce et jusqu’ou ?

Alors, il y a aussi une autre attitude qui consiste à faire comme si rien ne se passait. Mais cela ne change pas la réalité et nous expose de plus en plus à la violence qui, tout comme l’insécurité, prospère dans le silence assourdissant des “faits divers“[3] alors que ce sont les faits marquants de l’évolution de notre société.

En tout cas, ce n’est l’avenir que je souhaite ni à ma fille, ni pour mes petits enfants, et la question va devenir :
Ou changer les choses (et c’est mal engagé).
Ou partir sous d’autres cieux[4] (à moins que vous ayez une autre solution ?) !

À voir.

[1] Après moultes condamnations (en plus, si les peines de prison ne sont pas effectuées, il y a fort à parier que les peines moins importantes le sont encore moins), car, lors des premiers délits, on reste sur des réprimandes ou promesses de sanctions sans aucun effet.

[2] 100 000, c’est le nombre de peine de prison qui n’ont pas été effectuées (entendu sur la chaine LCP).

[3] http://www.voisisecur.fr/wp-content/uploads/2014/04/Tsunami.pdf

[4] Il y a encore des pays où il fait bon vivre et qui maintiennent leurs valeurs.